Accéder au contenu
Actualité
Toutes les actualités

Tourisme

David Lamare, le nouveau directeur de l'Agence de développement touristique (ADT, anciennement CDT) a été reçu par différentes personnalités de la Communauté de communes des Portes du Luxembourg et de l’Office de tourisme. Nommé depuis quelques mois seulement dans les Ardennes, Monsieur Lamare souhaite découvrir tout le territoire du département avant de lancer des actions fortes pour le développement touristique.

Lamare

La matinée fut consacrée à l’ouvrage de la Ferté et l’après-midi à Mouzon. Le nouveau directeur n’a pas caché son enthousiasme devant le musée du feutre qu’il a parcouru dans tous les sens, découvrant un musée riche en collections, mais surtout un musée vivant, avec des machines en fonctionnement, ses trois expositions annuelles, son atelier et son jardin des plantes tinctoriales. C’est une perle qu’il faut faire connaitre beaucoup plus a-t-il affirmé. La découverte de Mouzon s’est poursuivie par une visite rapide de l’abbatiale, animée par Paul Motte, Président de la Fondation François et Pierre Sommer, puis par un coup d’œil à la villa La Gravière.

Le groupe s’est ensuite retrouvé au Colombier à l’arrivée de Monsieur Gillet, président des Portes du Luxembourg. Parmi les acteurs du tourisme, on notait la présence d’Hervé Caitucoli, directeur-adjoint de l’ADT ; de Marie-Antoinette Beauda, vice-présidente des Portes du Luxembourg ; de Didier Giro, vice-président des Portes du Luxembourg ; d’Eric Absini, directeur des services des Portes du Luxembourg…

Il ressort des échanges que la carence principale de notre secteur, comme pour l’ensemble du département, est la carence en hébergements. Les éléments du tourisme de mémoire ou de culture sont présents, encore faut-il pouvoir retenir pour la nuit un car entier de touristes. D’autres questions doivent être examinées comme la forme future de l’Office de tourisme et ses relations nouvelles avec les structures touristiques de la Communauté d’agglomérations (Charleville-Sedan), le rôle de la Voie verte trans-ardennaise, le besoin de professionnalisation du personnel.

David Lamare est passé par les offices de tourisme de New-York, de Vendée et d’Anjou. Dans notre département, il souhaite multiplier les courts séjours, dynamiser les offres d'hébergement, les activités sportives et de loisirs, favoriser le tourisme d'histoire et de mémoire mais aussi le tourisme fluvial et de croisière.