Accéder au contenu
Actualité
Toutes les actualités

Mouzon en 1197

Samedi 2 juillet 2016, l’église-abbatiale de Mouzon s’est retrouvée transportée en 1197 ! C’est dans le cadre de la « Nuit des églises » que l’entrée en recluserie de Dame Mathilde de Villemontry a été évoquée lors d’une reconstitution historique.

Recluse1

L’événement a permis aux organisateurs de présenter un grand nombre d’habits sacerdotaux, dont certains du début du XXème siècle. Monsieur Mangin en a d’ailleurs prêté une bonne partie, soit pour habiller les figurants – dont des jeunes garçons et filles de l’aumônerie des collèges- soit pour une exposition autour du déambulatoire. Des objets liturgiques tels que ciboires ou encensoirs étaient également présentés dans la chapelle basse axiale.

Madame Marie-Ange Turquais a proposé un exposé brillant et passionnant pour démystifier le phénomène des recluses. Concernant essentiellement des femmes, il était un acte volontaire d’enfermement voué à la prière, la recluse gardant parfois la clé de sa cellule. Ce pouvait être également une solution de protection, en particulier pour les femmes veuves se retirant des dangers du monde. Une information a étonné plus d’un auditeur : la présence d’une recluse au cœur de Rome en la personne de « Nazarena », ancienne sportive américaine qui décède dans la cité pontificale en 1990 !

Etayé par la lecture de textes historiques, le discours de Madame Turquais a pu prendre corps dans la reconstitution devant l’autel du chœur. Puis ce fut la cérémonie de l’enfermement dans la cellule, en présence de l’évêque, c’est-à-dire de Père Mickael qui a pris du galon pour la circonstance.

C’était alors l’heure de « Complies », la dernière prière de la journée.