Accéder au contenu
Actualité
Toutes les actualités

​L’équipement en TBI (Tableau blanc interactif) se poursuit.

Deux plus quatre font six !

Ce n’est pas le professeur de mathématiques qui pourra nous démentir ! Six, c’est le nombre de « tableaux blancs interactifs » qui sont désormais installés dans autant de salles de classes, tant en primaire qu’en maternelle. L’investissement de la ville est d’environ 30 000€. Après une période expérimentale, les enseignants ont franchi le pas d’une pédagogie renouvelée ainsi que d’un nouveau rapport de l’élève au savoir.

TBI sept 1

Gérard Renwez, maire de Mouzon est venu s’en rendre compte dans une classe, en compagnie d’Annie Hennequin et d’Alain Renard, adjoints, guidés par Blandine Amet, la directrice. Etait également présent, le Conseiller pédagogique Informatique.

Si la technologie ne résout pas tous les problèmes, elle apparaît, dans ce cas, comme une précieuse aide. Il faut d’abord former les enseignants qui, eux-mêmes doivent refondre tout ou partie de leurs méthodes. Quant aux enfants, ils réagissent très vite positivement devant le nouvel outil qui procède des mêmes démarches que les écrans tactiles.

Le système allie un tableau blanc (sur lequel, accessoirement, on peut aussi écrire au feutre effaçable), un vidéoprojecteur et un ordinateur. Les cours et exercices sont préparés sur clés usb, on peut faire un saut sur Internet pour un fonds documentaire, une caméra permet également la projection d’un ouvrage papier. Elle permet aussi de visionner ensemble une copie, un exercice pour mieux comprendre ce qui a été réussi et ce qui était erroné dans un travail.

Bref, la règle du participe passé avec « avoir » n’en est pas simplifiée, mais le fait de souligner ou entourer les mots, le fait de déplacer un terme dans la phrase, peut permettre une meilleure compréhension.

Bon travail à tous !